Psychanalye Aujourd'hui

Le blog de Brigitte Dusch psychanalyste historienne

Accompagner le désir d'être Soi
Le sujet humain est singulier, son histoire est unique, l'analyse lui permet de partir à sa rencontre et de tisser les liens, de prendre rendez-vous avec soi.

"J'accepte la grande aventure d'être moi". Simone de Beauvoir

Mon livre : "j'aime ma vie"

mardi 3 février 2009

Femmes

Titre éponyme d'un nouvel espace :
Nouvel espace consacré aux femmes, celles d'hier, celles d'aujourd'hui, connues, inconnues,


Femmes...les femmes...

Femmes célèbres, que l'Histoire a gardé en mémoire et nous a transmis l'histoire au cours des siècles. Pour que les générations futures ne les oublient pas. Transmission, héritage !

Objet de livres, d'articles, de films. Le présent garde quelque chose de ce passé là pour le futur, portraits, sculptures, letres, mémoires, un lieu de mémoire... Souvenirs parfois tenaces. Emblèmes d'un combat, d'un symbole ...Elles deviennent parfois sous la plume de leur biographe des mythes fort éloignés de la réalité. Plus pragmatique !
Il ne restent alors que des images, représentation factice, fantôme sans vie, spectres sans âme !


Les femmes moins célèbres, celles que l'histoire ne connait pas, ne se soucie pas, mais qui oeuvraient et oeuvrent à leur manière au quotidien. Celle dont on ne retient rien ou si peu...Laborieuses, insignifiantes, combattantes, soumises, aimantes, aimées, sorcières, magiciennes,folles, pauvresses, prostituées, esclaves, mères.....
Les anonymes, sans nom, sans visage, sans histoire ou si peu, dont ils ne substistent guère de traces...Mais qui malgré tout ont marqué l'Histoire par l'empreinte de leur passage.
Ces femmes d'hier qui sont nos mères, nos grand-mères, leurs mères...qui ont donné la vie, qui ont enseignées, transmis, qui ont fait de nous les femmes que nous sommes aujourd'hui.

Femmes d'aujourd'hui ! Peut-être justement pour ne pas leur ressembler, tout à faits, être différentes, pas comme elles, ne pas vouloir tout entier de cet héritage si lourd, trop lourd à porter !
Mais elles nous ont tant donné, apporté, appris, donné, transmis.
Cette force notamment de changer, notre vie, notre destin.

Comme je l'ai déjà souligné, je ne suis pas féministe, ce mot me semble dénué de sens. Rien n'oppose le masculin du féminin, si ce n'est une vue de l'esprit. Des esprits.
Si ce n'est le poids de l'ignorance, des dogmes aveugles et servils, d'une société archaïque, mais aussi des femmes elles mêmes.
Féminin et masculin ne sont et ne seront jamais semblables, encore moins égaux, le croire et vouloir le faire croire est un mensonge... Complémentaires peut-être ?
C'est un vaste sujet de réflexion, social, philosophique, analytique...Et de nombreuses femmes, célèbres et moins célèbres s'y sont penchées et continuent de le faire.


Parler des femmes, ici, sur un site de psychanalyse est aussi une manière de poser un acte intellectuel particulier. C'est aussi une façon de faire partager une passion, celles de mes rencontres, avec les femmes.
Celles découvertes au cours de mes recherches, à la Nationale, à la Mazarine, ou dans les bibliothèques et archives moins prestigieuses...Ces "Dames de la Cour" qu'un professeur d'Université (que je ne remercierai jamais assez, même si des divergences nous ont parfois éloignées) m'a fait rencontrer au hasard (?) d'un sujet de maitrise d'histoire
"Je m'interresse aux femmes, à la féminité, à leur condition...."et le solliciter de bien vouloir encadrer mes recherches.
Je les découvris avec curiosité et pudeur, en lisant leur correspondance, frèles petits billets griffonnés dans tous les sens, elles y faisaient part de leur inquiétude, bonheur, amour, souffrance à la perte d'un enfant, d'une mère, d'un amant. Une intimité enfouie dans des liasses, des cartons, dévoilée des siècles plus tard. Des confindences à l'inconnue que j'étais, qui se demandait si elle pouvait ? Des liens étranges se tissent entre l'historien et ces (ses) personnages du passé, curieux transfert que celui là, mais de si belles rencontres !

Et puis il ya toutes celles qui s'adressent à moi, qui font de moi leur thérapeute, leur analyste, qui disent, mettent des mots, sur leur souffrance, douleur, désirs, plaisir, bonheur, peines
Celles que j'accompagne et qui m'enseignent... Tant et tant chaque jour
Celles que je rencontre, amies, relations, voisines, collègues..
Celles qui m'ont appris, qui ont fait de moi la femme que je suis, l'analyste que je suis...Une longue liste de femmes, ma grand mère, ma mère, partie trop vite et trop tôt, c'est toujours trop tôt, la mort d'une mère ! Cruelle absence que celle là !
Et puis les autres, écrivains, philosophes, peintres, artistes, anonymes. Mon univers de femmes !
Une sorte d'hommage, en quelque sorte
Une histoire d'histoires, un histoire de rencontres riches toujours... Une histoire d'amour !

Parler des femmes, c'est aussi poser la question de la féminité, de leur place, de leur rôle. La femme mère, fille, enfant, femme, épouse, maitresse... De toutes ces posititons qu'elle occupe simultanèment, épisodiquement, succèssivement. Ces postions que la société lui donne, que les autres femmes et hommes lui donnent. Que l'Autre lui donne

Parler des femmes c'est aussi et surtout partir à la découverte de ce "continent noir", territoire obscur, tant de fois exploré mais jamais totalement décrypté !
Les femmes se dévoilent, mais jamais tout à fait, il reste toujours une part d'ombre, de mystère, de secret, d'incompréhension, d'étrange... Qui fait peur, car on craint ce qu'on ne connait pas, ce qui échappe, ce qui est étranger.
Etranger à soi même, étranger à l'autre...
C'est partir sur ce chemin, vers cette quête sans avoir la prétention de vouloir tout comprendre, car le tout, n'existe pas, il subsiste le manque, le vide, la petite faille qui fait que quelque chose puisse se loger.
C'est à travers les théories et les apports de la psychanalyse que j'ai envie de parler d'elles, grille de lecture novatrice, pour tenter de donner du sens à une histoire de vie, à des histoires de vie.
Une autre lecture...En hommage aux femmes !

A Juliette, qu'elle soit remerciée, elle a su me donner l'envie de mettre ce désir en mots, ou de mettre des mots sur ce désir... Encore une rencontre de Femmes. Merci.

5 commentaires:

filledufeu a dit…

Bravo pour votre féminité épanouie, la femme est l' alliée de l' homme pas son alliénée ni une parodie de chienne de garde, votre parcours semble très riche, il donne envie de vous connaître.

castor a dit…

Merci d'être venue, à bientôt
Bien à vous

JF sans Qualités a dit…

Merci pour le commentaire posté.
Comme vous avez dû le remarquer, je n'ai pas l'habitude d'en recevoir, mais prends bonne note des compliments.
Cet article sur les femmes est très intéressant.
A ce propos, je vous conseillerais de voir la série "Rome", où sont présents des personnages féminins "forts" et "faibles" mais surtout situés plutôt loin des stéréotypes occidentaux.

Anonyme a dit…

Merci pour la femme que vous êtes qui aide à révéler la femme en cette Autre.

Bien à vous,
Cauderane

castor a dit…

Merci à vous, d'être passée et de vous être arrétée, d'avoir laissée trace de votre passage ! Cela me touche énormément.
J'ai vu Rome, et revu, car j'ai trouvé cette mini série géniale à tous les niveaux, personnages attachants, (Titus Pulo par ex...) les décors, le scénario... Une vision de Rome plus proche de la réalité que les versions édulcorées dont nous sommes habituellement abreuvées... Quant aux personnages féminins ! Fortes et faibles, mais magnigiques, toujours, et pour paraphraser Mme Duras (que j'admire tant..) Sublimes forcément sublimes !
Nous dirons alors : Sublimissimes !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Nota bene

Ce blog relate des bribes, des vies en respectant l'anonymat, ce l'éthique et la déontologie de ma fonction
Les événements, initiales, lieux, histoires... sont modifiés.

Il s'agit d'illustrer des situations, un concept, une problématique, un questionnement donnant lieu à une réflexion.
Ainsi toute ressemblance, similitude serait donc purement fortuite.

Vous étes venus

compteur visite blog

map