Psychanalye Aujourd'hui

Le blog de Brigitte Dusch psychanalyste historienne

Accompagner le désir d'être Soi
Le sujet humain est singulier, son histoire est unique, l'analyse lui permet de partir à sa rencontre et de tisser les liens, de prendre rendez-vous avec soi.

"J'accepte la grande aventure d'être moi". Simone de Beauvoir

Mon livre : "j'aime ma vie"

samedi 27 septembre 2008

Complétude

Complétude, pour complèter, mais quoi ? Mais qui ?
Complèter, c'est ajouter, mettre un plus sur ce qui est déjà, sur ce qui existe déjà...

C'est dire, admettre, suggèrer, évoquer, penser que ce qui est déjà, n'est pas complet, qu'il faut, faudrait, ajouter quelque chose pour que ce qui est déjà soit complet.

Cela suppose que le sujet ait déjà l'idée du "complet", de sa représentation. En quelque sorte, qu'il entend quelque chose par là
Et que ce qu'il a ne l'est pas, ou pas vraiment, ce qui n'est pas tout à fait la même chose, l'est peut-être, mais pourrait l'être davantage
Alors pour cette complétude soit, il faut y ajouter
Qu'il faut faire l'opération suivante. Ce que j'ai est un tout, avec un moins, si je soustrais ce moins il me reste quand même un tout avec un manque...
Un reste, une sorte de a
Pour obtenir ce que je veux, ou ce que je voudrai, ce que j'aimerai, il faudrait que j'ajoute un plus au tout incomplet que j'ai déjà...
Ainsi le plus viendrait en apport du moins et le supprimerait ?
Non pas tout à fait, car cela suppose que le plus soit le moins....Identique, pareil au moins...
Mais quel est ce moins ? Et quel est ce plus qui viendrait à sa place, d'une manière tellement ....Qquelle le comblerait.
L'annulerait.
Mais le plus n'annule pas le moins
Il ne le comble pas,
Le masque tout au plus
Ainsi, le moins est peut-être un peu moins, mais toujours quand même moins, il reste une faille entre le moins et le plus, un peu comme 1+1 = 3

L'incomplétude est....Elle se symbolise par ce vide, qui parfois s'ouvre sur le réel..
La complétude n'est dans ce cas qu'une illusion, une tentative de représentation d'un plus qui viendrait combler ce vide qui parfois s'ouvre sur le réel, sans toutefois le combler complétement, laissant ainsi un vide si petit soit il, un moins par lequel le vide se montre à voir...S'échappe ou laisse passer
On ne peut combler cette ouverture...Cette faille.

La complétude relèverait alors de l'illustion ou pire de l'espoir....Espèrer trouver ce petit plus venant combler ce petit moins pour faire un grand tout....

Cet espoir là rassurerait-il ? Cette volonté de recherche du grand tout, apaiserait-elle les craintes ? Craintes du morcellment, de la perte, et une fois encore de la solitude...
Mais pourquoi rechercher ce soit disant manque qui viendrait completer et faire du sujet un être complet, du moins qui se voudrait comme tel, qui s'envisagerait rien qu'un instant comme tel
Comme s'il en était sûr que la complétude était une sorte de remède
Mais de remède contre quoi
Le sujet est divisé, le sujet est séparé...Il n'a de cesse que de réparer, cette séparation, non en rajustant, racommodant les deux espaces béant formant la plaie, la faille, mais en la comblant, comme on comble les rides...

On se plait à dire dans le sens commun, en parlant de l'autre, qu'il est sa moitié. Une sorte d'un seul être nous manque. Agrégeant à notre moi cet autre moi pour en faire un moi...Mais quel moi justement ? De quel moi sagit-il ? On ne sait plus vraiment....
On voudrait se compléter, pour mieux s'ajuster, car on n'est pas complet, et en manque de ce "morceau de moi"qui manque, qui erre on ne sait où, et qu'on ne trouvera peut-être jamais, parce que ce "bout de moi" n'existe peut-être pas ?
Mais comment savoir ?
Alors on espère encore..On cherche pour trouver peut-être, mais qu'importe, seule importe la quête...La quête de soi encore une fois, qui passe par là....
Cesser de chercher, c'est renoncer, c'est abdiquer, c'est perdre, c'est admettre l'échec, le manque, l'absence de complétude, d'un sujet complet
Cesser de chercher, c'est peut-être commencer à mourir !

2 commentaires:

Cathy de Chartreuse a dit…

"Cesser de chercher, c'est peut-être commencer à mourir !"

Très belle conclusion à cet article.
Merci pour vos écrits,

Amitiés,
Cathy

castor a dit…

Merci à vous de me lire Cathy
Bien à vous
Castor

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Nota bene

Ce blog relate des bribes, des vies en respectant l'anonymat, ce l'éthique et la déontologie de ma fonction
Les événements, initiales, lieux, histoires... sont modifiés.

Il s'agit d'illustrer des situations, un concept, une problématique, un questionnement donnant lieu à une réflexion.
Ainsi toute ressemblance, similitude serait donc purement fortuite.

Vous étes venus

compteur visite blog

map